À l'antenne
Titre
Artiste

#121 – Pédaler pour une cause, Fuck le Cancer, est-ce une bonne cause ?

proposée par Jérôme Sorrel

Diffusée le 2 août 2021


#121 – Pédaler pour une cause, Fuck le Cancer, est-ce une bonne cause ?
Rayons libres

 
Play/Pause Episode
00:00 / 29:00
Rewind 30 Seconds
1X

L’invité

Moritz Werner vient nous présenter la Nicola Werner Challenge, édition #6 qui se tiendra le 11 septembre 2021. Départ aux aurores, quelle horreur.

Pedal for cause

On pédale toujours pour une bonne raison. Souvent par égoïsme. Pour soi. Parce que pédaler nous fait du bien, quand on pédale on se sent bien. Si en plus vous pédalez en souriant alors tout d’un coup vous ne pédalez plus que pour vous. Votre plaisir, votre joie va, peut-être, devenir communicative, elle va peut-être irradier la vie d’un automobiliste qui va se rendre compte que lui aussi il a le droit au bonheur de pédaler.
Parfois on décide de pédaler pour une cause, pour plus de pistes cyclables, pour de meilleurs aménagements urbains, pour la planète, pour la protection des Koalas… Pour planter des arbres aussi. Je voyais par exemple l’entreprise Look, présente sur un festival, le nature is bike (objet de l’émission Rayons libres 115) qui proposait des tests de vélo. Leur promesse ? Chaque vélo essayé, un arbre planté. Résultat, 30 arbres vont être mis en terre. Que 30 arbres ? 30 c’est bien. C’est un début. Plantons des arbres.

Moritz, de son côté propose depuis 6 ans désormais de pédaler pour une autre cause. Il a créé le Nicola Werner Challenge en hommage à son épouse, Nicola, décédée d’un cancer. La première édition, c’était 25 cyclistes, puis lors de la deuxième édition 50, cette année la Nicola Werner Challenge devrait accueillir 300 cyclistes ils pédaleront le 11 septembre en Ile de France mais aussi à Lyon, en Allemagne, dans d’autres régions du monde pour lever des fonds pour la recherche contre le cancer, pour aussi passer un moment tous ensemble. Moritz nous explique.

Une levée de fonds pour financer la recherche.

Créez votre propre cagnotte ou inscrivez-vous sur le site du Nicola Werner Challenge. Vous pouvez participer à vélo, à pied, depuis Paris, depuis chez vous. Cette année, une virée de 60 kilomètres est calée entre l’hôtel Le Barn à Rambouillet et Paris. Une façon d’ouvrir la Nicola Werner Challenge à d’autres pratiques que les Raymond. Vous vous sentez de rouler 6o kilomètres, à votre rythme, sur votre vélo de ville, de vélotaf, inscrivez-vous sur le site de la Nicola Werner Challenge, sautez dans un train pour Rambouillet avec votre vélo, venez partager un déjeuner au Barn Hôtel puis rentrez à vélo. Faites vous de nouveaux amis. On n’a rarement besoin d’une bonne raison pour aller pédaler, certaines restent meilleures que d’autres.

Filez ici pour connaître le détail de la Nicola Werner Challenge.

A l’oreille:

G.F.Y. (featuring Queen Rose) de Yuksek. G.F.Y. pour Go Fuck Yourself une petite pépite qui traîne dans mes playlists depuis un moment, je ne trouvais pas l’occasion de la proposer sans fâcher mon invité. Aujourd’hui c’est bon, Go Fuck Yourself le cancer.

La chronique d’Abel :

Abel Guggenheim revient sur le décès tragique de la jeune femme le 21 juillet à Boulogne-Billancourt. Plus exactement il revient sur l’article annonçant cet accident et ces circonstances dans le journal Le Parisien. L’article critiqué (oui Abel le critique) est lisible ici.