#03 – Perceptions – Rythme et enfance

proposée par Capucine Brémond

Diffusée le 13 janvier 2019


#03 – Perceptions – Rythme et enfance
Perceptions

 
 
00:00 /
 
1X
 

Résumé :

Quels que soient la force et le désir qui nous animent, n’oublions pas le rythme de l’enfance. Pour ressentir notre rythme, Gaëlle Piton, Sophie Dumoutet, et Michel Alhadeff Jones, nous accompagnent.

En ce qui me concerne, au début de mon apprentissage de mère, j’ai pu parfois, ne pas voir que je pouvais profiter de ces moments de transition où le rythme de mon fils vient percuter mon rythme d’adulte affairée. Affairé avec l’éducation, gagner de l’argent, préparer à manger, ranger, refaire le monde, dans les grandes lignes un peu tout ce que lui ne fait pas.

Alors je répétais « Adam, va te laver s’il te plait », de plus en plus fort, jusqu’à ce qu’on se fâche, et qu’il y aille oui, au final, d’une traite, écrasé par mon rythme.

Je lui apprends à se concentrer. Il m’a appris aussi, petit à petit. Je répète  toujours en rythme « Adam, va te laver s’il te plait », mais dans les espaces entre cette phrase qui se répète, maintenant je joue un peu aussi, je m’amuse, je la répète un peu moins souvent, plus doucement, jusqu’à même le détourner de la salle de bain, oui, ou mimer des menaces qui le font mourir de peur et de rire mêlé et qui nous mènent tout droit en jouant dans la fameuse salle de bain.

Parfois, à force que je relâche la petite phrase sans pour autant l’abandonner « Adam, va te laver s’il te plait », je me retourne pour me rendre compte surprise qu’il est déjà en train de se laver.

J’ai parfois l’impression que j’ai tout à faire et où j’ai l’impression que tout autour de moi, les adultes en tout cas, ont tout à faire, là, tout de suite. Que ça soit pour courir après une pause imaginaire qui ressemble à une publicité ou pour courir après un monde que j’imagine dans le futur, devant moi, et meilleur.

Va vite dans la salle de bain que je puisse attraper cet avenir qui a tout d’une image fixe ? Je ne m’en veux pas de fonctionner ainsi parfois, je danse dans l’air du temps, mais j’ai besoin d’expirer aujourd’hui. J’ai besoin de souffler régulièrement, chaque jour. J’ai besoin de me rappeler qu’Adam finit toujours par se laver, car il m’écoute à sa manière, et que je ne lâche pas complètement.

Invité.e.s

  • Gaelle Piton, est Sophrologue, coach, instructrice en méditation de pleine conscience, notamment pour un public d’artistes et dans les écoles. Elle est maman d’une petite fille de 4 ans. Elle contribue au magazine « la petite fabrique », une revue autour du partage parents/enfants. Elle nous fera vivre une expérience inspirée de son livre qui vient de paraitre, « la méditation c’est la vie ». Elle a par ailleurs créé une méthode déposée qu’elle a nommé « danser sa vie », sans doute le sujet d’un ouvrage à paraître.
  • Michel Alhadeff Jones, Psychosociologue, est professeur à l’université de Columbia à New York, il dirige l’institut sankhronos à Genève, institut spécialisé dans la recherche et la formation d’adultes. Michel s’intéresse tout particulièrement à la question des rythmes, à la manière dont on fait l’expérience du temps au fil de sa vie,Il vient d’ailleurs de publier, « Les temps et les rythmes d’une éducation émancipatrice ». Il est également papa de deux jeunes enfants.
  • Sophie Dumoutet est maman d’enfants entre 8 et 19 ans, elle accompagne par le yoga, l’hypnose, la  psychologie cognitive, les femmes enceintes et les familles sur les questions de la parentalité, de l’enfance et de l’éducation.  Elle est auteure de plusieurs ouvrages sur ces thèmes. Elle vient de terminer un livre sur le sommeil et les enfants, qui va paraître début 2019 et qui s’appelle « je m’endors bien ». Elle va aussi animer des ateliers familylab autour de la relation et des limites entre parents/enfants.


À l'antenne
TITLE
ARTIST
Background