À l'antenne
Title
Artist

#02 – Littérature jeunesse et livres à transformation au XIXe siècle

proposée par Baptiste Martin

Diffusée le 12 avril 2020


#02 – Littérature jeunesse et livres à transformation au XIXe siècle
L'Histoire en roue libre

 
 
00:00 /
 
1X
 

Contexte :

Pop-up, livres animés, pliants, en tissus, livres-maquettes, livres-jouets, livres en accordéon et tant d’autres… Les album ou ouvrages pour enfants originaux par leur forme sont aujourd’hui courant. Pour les touts petits d’abord auquel nous lisons des histoires sur des supports adaptés qui stimulent leurs sens, puis à l’école et sur le marché, les éditions jeunesses proposent toutes des collections de ce type de livre que l’on peut définir comme « manipulables, faisant interagir les lecteur avec le récit d’une autre manière que de tourner des pages ».

Ces livres s’inscrivent dans un bout de l’histoire de la littérature jeunesse. A partir de cet objet, nous pouvons remonter vers de multiples enjeux : quand et pourquoi apparaissent-ils ? Qui sont les acteurs de leur conception et leur diffusion ? Que révèlent leurs usages et comment peut-on retracer leur histoire ?

Des albums pour enfants ou des adaptations animées forgent la mémoire collective de certaine génération, C’est le fruit d’une diffusion massive, d’une production industrielle et de l’intérêt accru dans les politique éducatives pour la littérature jeunesse au cours du XXe siècle. En 1932 la collection Père Castor rendit accessible de nombreux livres pour enfants et beaucoup d’entre eux avait pour thème un interaction différente pour les jeunes lecteurs, qu’une simple histoire qui se lit.

Remontons plus loin..

Aux origines de cette diffusion. Tim Tévanian est étudiant à l’école des Hautes Etudes en Sciences-Sociales en master d’histoire contemporaine. Il rédige un mémoire de recherche intitulé Les livres à transformation publiés en France au XIXème siècle. Il nous raconte l’histoire de ses livres, la distinction progressive entre littérature générale et littérature pour jeunesse, nous explique les différend enjeux de sa recherche. Entre circulation, progrès technique, inspiration culturelle et pédagogie c’est tout une période qui s’en retrouve éclairée ainsi que ces livres-objets, plus hybrides que jamais.

Cette émission fut réalisée à partir d’un entretien téléphonique, elle inaugure une parole offerte aux jeunes historien.nes ou passionné.es d’histoire prêt.es à la partager, qu’elle qu’en soit la période.

Bibliographie/Filmographie/Podcasts :

  • Site internet sur l’histoire des livres animé
  • France Culture, Les albums de père castor entrent au patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Daniel Roche, Histoire des choses banales. Naissance de la consommation XVIIe-XIXe siècle, Fayard, 1997
  • Jean-Charles Trebbi, L’art du pop-up et du livre animé, Edition Alternatives, 2012
  • Jean Yves Mollier, Une autre histoire de l’édition française, Fabrique Édition, 2015
  • Annie Renonciat, L’image pour enfants: pratiques, normes, discours ; (France et pays francophones, XVIe – XXe siècles), Poitiers, UFR Langues Littératures, 2003
  • Catherine Rollet, Les enfants au XIXe siècle, Le grand livre du mois, 2001

À l’oreille :

  • Générique du dessin animé Les belles histoires du père castor réalisé par Jean Cubaux, Pascale Moreaux et Greg Bailey, chanson de Florence Caillon
  • Générique du film Princes et Princesses de Michel Ocelot. Musique originale de Christian Maire
  • Yom, Wang Li – Rings
  • Le Melodist – On invente rien
  • René Aubry – Salento (Voix de Marguerite Duras par dessus issue d’une vidéo de Brut)