À l'antenne
Titre
Artiste

#34 – Regards historiques sur l’extrême-droite

proposée par Baptiste Martin et librairie Equipages

Diffusée le 31 juillet 2022


#34 – Regards historiques sur l’extrême-droite
L'Histoire en roue libre

 
Play/Pause Episode
00:00 / 1:29:55
Rewind 30 Seconds
1X

Contexte

Cette émission est un enregistrement d’une rencontre  organisée par la librairie Équipages  au 61 rue de Bagnolet dans le XXe arrondissement.

Six historien·nes présentent leurs recherche et articles rédigés dans la revue Cahiers d’histoire n°152 : « Extrême droite: de la marginalité au pouvoir ? ».

À l’heure ou les idées de l’extrême droite sont banalisées dans le débat public et que le RN s’institutionnalise au terme des dernières élections législatives, les historiens et historiennes reviennent sur les fondement de cette culture politique nationaliste, xénophobe, violente et autoritaire. D’autres adjectifs peuvent être ajoutés. Mais depuis quelque décennies la définition de l’extrême droite semble s’être diluée dans l’imaginaire collectif à force de reprendre ses mots, de jouer tactiquement avec son parti et de lui offrir une dangereuse respectabilité.

L’extrême droite est plurielle mais cohérente dans les idées et les valeurs qu’elle défend. Et cela se révèle lorsqu’on analyse et restitue son histoire.

Le invités était donc Grégoire le Quang qui a coordonné le numéro de la revue.

Baptiste Roger Lacan dont l’article revient sur la biographie de Pierre Gaxotte, une figure intellectuelle qui est parvenu à faire oublier son engagement après la seconde Guerre Mondiale et à entrer à l’Académie Française.

Alexandre Dupont revient sur les mouvement contre-révolutionnaire du XIXe siècle, catholiques et royalistes dont certain principes irriguent les partis de notre époque.

Virginie Dubslaff enquête sur le terrorisme d’extrême droite en Allemagne et nous rappelle que la violence politique de ce mouvement ne s’est pas éteinte, au regard des tueries en Norvège en 2011, en Australie en 2019, de nombreux attentats en Allemagne ces dernières années et bien d’autres exemples.

À une autre échelle, Richard Vassakos nous parle des graffitis des militants d’extrême droite au début du XXe siècle et sous le régime de Vichy. Cette pratique se distingue historiquement des autres forces politiques qui use du graffiti comme un moyen de propagande tandis que l’extrême droite en fait une arme d’intimidation et de menace directe.

Enfin l’historienne Ludivine Bantigny était invitée en tant que coautrice de l’ouvrage Face à la menace fasciste rédigé avec Ugo Palheta aux éditions Textuel.

Bibliographie/Filmographie/Podcast

À l’oreille

Serge ReggianiLes loups sont entrés dans Paris



Sauf mention contraire et autres licences applicables cette œuvre sonore de Cause Commune est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.