À l'antenne
Titre
Artiste

#24 – Les Gilets Jaunes en voix et en histoire (Partie 2)

proposée par Baptiste Martin

Diffusée le 4 juillet 2021


#24 – Les Gilets Jaunes en voix et en histoire (Partie 2)
L'Histoire en roue libre

 
Play/Pause Episode
00:00 / 59:56
Rewind 30 Seconds
1X

ÉPISODE 2 : AU NOM DU PEUPLE

Il y a une continuité dans l’histoire des révoltes fiscales, elles aboutissent à une interrogation ou à une remise en cause de l’ordre politique : qui décide de ces impôts et pourquoi?

Les Gilets Jaunes prirent très vite un évènement fondateur de la nation comme référence historique : La Révolution française. Ils et elles se révoltent au nom du peuple contre un pouvoir despotique incarné par Emmanuel Macron, lequel fut ainsi comparé à Louis XVI.

Comment retranscrire le déferlement politique des ronds-points ? Cet épisode cartographie différentes formes d’expressions politiques, la plupart  incompréhensibles pour de nombreux commentateurs et éditorialistes traditionnels.

Parce qu’il y a un rejet tenace et puissant des représentants politiques. Il peut conduire à une vision faussée du monde où prospère toutes formes de complots, tant le personnel politique parait déconnecté de la vie des gens. Cette vision est présente dans les archives de Cause Commune et témoigne de l’inquiétude quand à la perte de souveraineté et éclaire qu’une partie des mobilisé.es aspiraient à retrouver un contrôle derrière le « Macron démission ».

Alors le mouvement des Gilets Jaunes s’analyse dans un contexte de désenchantement politique croissant, l’abstention grimpe d’élection en élection, la mutation proposée par Emmanuel Macron en 2017 n’a pas convaincu les Français, ils ne se sentent pas ou pas bien représentés. Le mouvement social permet une politisation sur les ronds-points où l’on ne conçoit pas la politique en termes d’idéologies, de partis, ou d’incarnation. C’est en cela qu’ils et elles ont tant déstabilisés les commentateurs professionnels.

Certaine branche du mouvement expérimentèrent une forme de communalisme, d’autres, minoritaire, jouèrent le jeu de la politique institutionnelle, d’autres encore, plus massifs, restèrent sur la position revendicatives : « Ce n’est pas à nous de trouver des solutions ».

Toutes ces nuances ont pointé les limites du mandat représentatif sans autant revendiquer une démocratie directe. Ludivine Bantigny et Samuel Hayat mettent une nouvelle fois en perspective cette histoire plus que jamais politique et d’actualité à l’heure où le taux d’abstention atteint encore un niveau inédit.

Contexte

« Les Gilets Jaunes en voix et en histoire » est un documentaire réalisé dans le cadre d’un stage de master 2. Je remercie Olivier Grieco, directeur d’antenne de Cause Commune, pour sa confiance et la liberté qu’il m’a accordé dans ce travail de valorisation d’archives. Merci aux anciens et actuels bénévoles de cette antenne associative.

Merci enfin à Ludivine Bantigny et Samuel Hayat d’avoir prêté leur voix et partagé leur savoir.

Habillage sonore

Tous les extraits d’habillage sont issus de morceaux libres de droit :
  • DÖMRavage
  • MyuuLook Out,
  • Hicham ChahidiDanse on the Sun, Gouttes, Madam Death
  • Jahzzarschmaltz