À l'antenne
Titre
Artiste

#17 – Liberté sur parole

proposée par Eugénie Barbezat

Diffusée le 2 mai 2022


#17 – Liberté sur parole
Liberté sur paroles

 
Play/Pause Episode
00:00 / 2:00:05
Rewind 30 Seconds
1X

Au programme de Liberté sur Paroles le lundi 02 mai 2022 sur Radio Cause Commune

Dès midi

On commence par une rencontre avec Marie Pierre Barrière, qui se bat aux cotés des jeunes exilés arrivés en France sans attache pour qu’ils puissent faire valoir leurs droits face à des institutions souvent défaillances et un État qui mène une politique absurde de rejet.

Dans un livre « Au pied du mur, les combats d’une jeunesse exilée » (Ed Nouvelle Cité) elle explique les racines de son engagement auprès de ces jeunes à Chalons sen Champagne. Membre de Réseau éducation sans frontières depuis 2008, cofondatrice de l’association Éole (aide à l’insertion professionnelle et sociale des jeunes migrants) en 2018, cette professeure de français se bat à leurs côtés. Elle témoigne avec force de sa foi en ces jeunes encore à l’aube de leur vie, et défend un projet de société inclusif.

En seconde partie

À 13h08 (environ), Alex Mahoudeau, docteur en science politique, et auteur du livre : « La panique woke, anatomie d’une offensive réactionnaire » (ed. textuel) prend le relai !

Ce livre analyse la mécanique qui vise à disqualifier les militants et les chercheurs mettent en lumière les discriminations dont sont victimes les personnes racisées ou non hétéronormées. Le terme « woke », qui est apparu récemment dans le langage de certains politiques, éditorialistes et penseurs réactionnaires est ainsi souvent associé par ses détracteurs à l’islamogauchisme, au néoféminisme intersectionnel, au séparatisme, au communautarisme ou encore à une posture victimaire.

Né des luttes antiracistes des Afro-Américains dans les années 1950, ce terme qui signifie « être éveillé », conscient politiquement est aujourd’hui utilisé péjorativement pour attaquer toute forme d’engagement contre les discriminations. Pour Alex Mahoudeau, la panique qui conduit les conservateurs à ces attaques disproportionnées et déconnectées de la réalité et ne craignant ni les raccourci, relève d’un réflexe et d’un mécanique idéologique ancienne qui se répète depuis des décennies.

En décortiquant la mécanique de ce backlash fomenté par ceux ont intérêt à ce que la société garde les yeux fermés sur les discriminations, il fournit des arguments à celles et ceux qu’elles visent. Salutaire… et réjouissant !


Sauf mention contraire et autres licences applicables cette œuvre sonore de Cause Commune est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.