À l'antenne
Titre
Artiste

#13 – Liberté sur paroles

proposée par Eugénie Barbezat

Diffusée le 7 mars 2022


#13 – Liberté sur paroles
Liberté sur paroles

 
Play/Pause Episode
00:00 / 1:59:35
Rewind 30 Seconds
1X

Au programme de Liberté sur Paroles le 07 mars 2022

À partir de midi

Dans l’émission mensuelle en partenariat avec La Cimade, nous recevons Sixte Blanchy, bénévole à La Cimade depuis 4 ans en tant qu’accompagnateur des demandeurs d’asile pour leurs entretiens à l’OFPRA et qui assure des permanences « asile » en présentiel et téléphonique. Maître Magda El Haitem, avocate au barreau de Paris spécialisée notamment en droit d’asile et droit des étrangers sera également au programme de cette première heure.

Avez eux nous décortiquons ce qu’est le droit d’asile. À qui est-il accessible ? Sous quelles conditions ? Quels types de protections sont accordées (statut de réfugié, protection subsidiaire) et pour combien de temps ?
Et nous analysons également les obstacles institutionnels et politiques à l’accès au droit d’asile. Manque d’information, problèmes de traduction, suspicion vis-à-vis de certains types de demandeurs, non prise en compte de l’état de santé psychique des demandeurs…
Résultat moins de 30% des demandeurs obtiennent une protection.

Dans le contexte de la guerre en Ukraine, la Cimade insiste sur la nécessité d’accueillir dignement sans délais les réfugiés ukrainiens qui fuient les bombardements. Elle se félicite des engagements pris en ce sens mais dénonce les discours abjects voulant conditionner l’accueil à des questions de culture, de religion, de couleur de peau…, ou ramenant celui-ci à une opportunité dont on pourrait « tirer profit ».

À partir de 13h00

Ixchel Delaporte est l’invitée de Liberté sur Paroles. Journaliste indépendante elle publie,  » Les enfants martyrs de Riaumont. Enquête sur un pensionnat intégriste « , éditions du ROUERGUE
De 1960 à 2019, des centaines d’enfants ont été internés dans un foyer, le Village d’enfants de Riaumont, fondé à Liévin (Pas-de-Calais) par le père Albert Revet. Ce religieux, admirateur de l’Allemagne nazie, a créé une communauté d’inspiration scoute où la DDASS plaçait des garçons, surtout issus de familles pauvres. Aujourd’hui, Riaumont est dans le viseur de juges d’instruction, suite aux plaintes déposées par des pensionnaires victimes de sévices et d’abus sexuels. Déjouant l’omerta qui a dissimulé les crimes de Riaumont durant des décennies, Ixchel Delaporte a rencontré de nombreux témoins, dont beaucoup s’expriment pour la première fois. Tous décrivent un système sectaire qui, sous couvert de protéger des enfants, n’a eu de cesse d’exercer sur eux violences morales, physiques et sexuelles. Les faits terribles révélés ici soulèvent un cortège de questions : quelle conspiration du silence est parvenue à occulter la maltraitance exercée par des prêtres évoluant dans les sphères de l’extrême droite ? Comment l’État a-t-il pu subventionner une institution intégriste et ultra-réactionnaire ? Comment l’Église catholique a-t-elle pu la couvrir ?

À partir des archives et des témoignages, Ixchel Delaporte analyse les mécanismes qui ont permis que, durant près de soixante ans, des enfants soient impunément martyrisés avec le consentement de tous.



Sauf mention contraire et autres licences applicables cette œuvre sonore de Cause Commune est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.