À l'antenne
Titre
Artiste

#102 – Thomas Sankara et la France : l’assassinat d’une révolution. Partie 3

proposée par Patrick Bruneteaux

Diffusée le 28 novembre 2021


#102 – Thomas Sankara et la France : l’assassinat d’une révolution. Partie 3
Les mondes rêvés de Georges

 
Play/Pause Episode
00:00 / 1:16:19
Rewind 30 Seconds
1X

Contexte

Dans ce troisième épisode consacré à la révolution impulsée par Thomas Sankara et ses soutiens, nous poursuivons, pas à pas, phrase après phrase, l’analyse critique de l’idéologie occidentale. Un grand mot pour décrire le mépris de l’élite intellectuelle parisienne, support récurrent à la présence française dans les pays africains.

Le lecteur nationaliste qui aime l’indépendance de son pays en voudra t-il à cet homme d’avoir voulu être un général de Gaulle ? Le lecteur nationaliste qui aime son agriculture française en voudra t-il à cet homme d’avoir voulu une agriculture vivrière ? Si la gauche est antiimpérialiste, la droite pourrait l’être. Thomas Sankara n’a fait que vouloir faire vivre son pays.
Le lecteur nationaliste en voudra t-il à cet homme d’avoir voulu soigner et éduquer son pays, les deux mamelles de la République hébergeant l’État social et l’obligation scolaire.

Tous ceux qui ne voient dans la révolution burkinabe que le geste d’un dangereux révolutionnaire dénonçant l’impérialisme français devraient faire le ménage dans leur cerveau. A commencer par ce journaliste du Monde que nous prenons comme symbole de cette aliénation bien faite pour toujours accuser les autres ou, à tout le moins, les réduire à leur violence ; sans étudier les violences structurales (dette, agriculture d’exportation, corruption, zone grise, etc) contre lesquelles il fallait reconstruire une humanité, celle d’hommes intègres, le Burkina Faso au sens littéral.

Musiques