À l'antenne
Titre
Artiste

#37 – Entretien avec Barack et la nouvelle stagiaire

proposée par Valentin, Baptiste, Étienne & Antoine

Diffusée le 19 novembre 2020


#37 – Entretien avec Barack et la nouvelle stagiaire
les joyeux pingouins en famille

 
Play/Pause Episode
00:00 / 59:57
Rewind 30 Seconds
1X

Ça eût senti le sapin jeudi 19/11/2020 à 21:00 dés le début de l’émission…

En effet, le complot, le sapin (de Noël), Nico (Sarkozy) et Manu (Macron) étaient au menu du montage audio débutant l’émission.
J’avais au début pensé que les Pingouins allaient nous faire une bonne vieille démystification (on dit  » débunkage  » en bon Franco-Globish) à la Christophe Barbier ou à la Gilles Bornstein du documentaire (on dit pseudo-documentaire complotiste en bonne pensée unique) « Hold-Up »

Ce ne fût pas le cas puisque c’est le Beaujolais qui a été mis à l’honneur (avec modération en bon politiquement correct) pendant toute l’émission

Le grand entretien de l’émission a vu Jean-Charles de l’émission « Passe-moi le livre qui me pince » (à moins que ce ne soit « Des pages et des lunettes » ?) (Gilda de « Côté papier » n’était pas invitée) recevoir Barack Obama reconverti en écrivain …
L’interview a aussi été menée par Jean-Luc, journaliste de Valeurs actuelles (étrangement affublé de la voix de Jean-Marie Le Pen)

Invité mystère, Donald Trump a apporté son jugement sur l’ouvrage de Barack Hussein Obama …
Dans un élan d’impertinence osée rarement entendu sur les ondes françaises (il ne semblait peut-être pas possible de cirer les pompes de l’invité principal pendant toute l’interview), il a été suggéré que Barack (et son épouse) (comme Donald d’ailleurs) était avant tout intéressé par les retombées financières de ses activités post présidentielles (dont celles relatives à la commercialisation de son livre)

L’esprit rebelle (de la forêt ?) des Pingouins soufflait sur l’émission tandis que les auditeurs frissonnaient de plaisir devant tant d’audace radiophonique.

Toujours soucieux de sauver l’économie nationale, Meine Freunde Laurent Baptiste et Laurent Valentin ont proposé un entretien d’embauche à Maud, innocente future sociologue urbaine, pour un stage chez Cause Commune.
Il semble qu’elle ait été particulièrement pointue (voire ouverte ?) sur la réalisation du café qu’elle préfère « long et fort » (il s’agit bien ici de café) (et uniquement de café !).
On espère qu’il ne s’agira pas d’un stage non rémunéré reconductible tous les mois pendant dix ans, et qu’elle n’est pas destinée à remplacer (à moindre coût) le sociologue officiel de Cause Commune qui officie le jeudi à 14:00.

Toujours taquin, Mein Freund Laurent Antoine a aussi posé quelques questions piège à l’impétrante sur les rapports intrinséquements eschatologiques entre Aya Nakamura et Louane d’une part ainsi que sur les implications ontologiques de Jul et SCH.

La séquence suivante intitulée Le grand débat des recettes des meilleurs plats pour bien manger sain, local et bio à petit prix à été inspirée par Sarah El Haïry, notre secrétaire d’État auprès du ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement dont on a appris l’existence à cette occasion.

Mein Freund Laurent Antoine a suggéré la recette du demi kébab refroidi sauce samourai et cigarette éteinte le samedi matin après une nuit de teuf (clandestine)

Mein Freund Laurent Etienne a plaidé en faveur du pain + ketchup + fromage à griller au briquet

Mein Freund Laurent Baptiste a suggéré de voler une poule au cimetière du Père Lachaise pour se fournir en œufs

Nouveau venu, Mein Freund Laurent Masato a développé sa chronique judiciaire sur le thème de l’article 24 de la loi sponsorisée par Gérald (Darmanin) contre le fait de prendre en photo les membres des policiers qui ne font que leur métier pour notre bien à tous.

Un tantinet déluré comme à son habitude, Mein Freund Laurent Antoine a ensuite milité pour la liberté de montrer la  » teub  » de nos forces de l’ordre et de nos politiques.

Les Pingouins ont lancé un vibrant appel à François Bayrou pour que ses députés du Mouvement démocrate (dommage que Stéphane de « Cause à effet » n’ait pas été invité à donner son avis) ne votent pas cet article.

Meine Freunde Laurent Antoine (dans le rôle de VGE) et Laurent Étienne (dans le rôle d’Anémone) ont ensuite joué une saynète reconstituant le séjour de Valéry Giscard d’Estaing à l’hôpital de Tours

Un radio crochet des jeunes talents d’avenir a terminé l’émission avec la diffusion du titre « Je fous le camp » de Rémi, célèbre chanteur oublié (encore) inconnu.

À signaler – aux autorités ? – le départ anticipé de Mein Freund Laurent Antoine avant la fin de l’émission estimant que celle-ci était décidément beaucoup trop  » mainstream  » pour lui.

Merci à Maitre Tsiolkovski pour ce billet-résumé haut en couleur !