À l'antenne
TITLE
ARTIST

#07 – Le monde en questions

proposée par Isabelle Kortian

Diffusée le 21 octobre 2019


#07 – Le monde en questions
Le monde en questions

 
 
00:00 /
 
1X
 
Avec la participation de Taline Kortian

Résumé :

Joumana Haddad, invitée de ce nouveau numéro de Le monde en questions, est une intellectuelle libanaise et une militante qui, dans ses livres comme dans sa vie de femme et de citoyenne, déconstruit avec patience et passion les représentations aliénantes de la femme arabe, de l’homme arabe, de la rue arabe. Solaire, elle dénonce l’hypocrisie des sociétés moyen-orientales, la corruption, l’incurie des pouvoirs publics. Incandescente, elle brise les tabous, notamment sur le corps et la sexualité des femmes, que les sociétés patriarcales veulent contrôler.
Elle fonde en 2009 Jasad (le Corps), la première revue trimestrielle consacrée à l’érotisme dans les arts et la littérature arabes. Elle relève un à un les défis, avec courage et détermination, sans céder aux menaces ou pressions.

Sa force, elle la puise dans la littérature, dans l’écriture et l’action politique, ainsi que dans ce mot de liberté qu’elle découvre, écolière, dans le poème homonyme de Paul Eluard. Car Joumana Haddad est aussi poétesse. Et pour elle, la poésie n’est pas seulement le puissant vecteur de sa révolte face à l’injustice et aux discriminations, elle est au commencement de toute chose, dans ce pouvoir inaliénable que possède tout être humain de dire oui ou bien de dire non.

Son engagement culturel et social pour la liberté d’expression et l’éducation fait d’elle l’une des figures les plus influentes de la société civile libanaise et du monde arabe. Fille des Lumières, sa voix transcende les frontières, tisse des liens entre les humains en donnant corps au combat universel de chacun et chacune pour la reconnaissance et le respect de son inviolable dignité. Par-delà la diversité des temps et des lieux, des personnes et des cultures. Quel que soit l’héritage reçu à sa naissance.

Après avoir écrit de nombreux essais, de la poésie et du théâtre, Joumana Haddad se lance dans l’écriture romanesque avec Le Livre des Reines, son premier roman. Une hallucinante saga familiale mettant en scène quatre femmes et un siècle de violences. Quatre générations de femmes à la même chevelure rouge, prises dans le tourbillon tragique de l’histoire d’un Orient compliqué et meurtri, de 1915 à nos jours.

Une plongée dans un volcan en activité.

À l’oreille :

  • Mashrou’ Leila – Lil Watan
  • Tania Saleh – I, Lilith

Pour aller plus loin :

  • Joumana Haddad, J’ai tué Shéhérazade, confessions d’une femme arabe en colère, essai traduit de l’anglais par Anne-Laure Tissut, Babel
  • Joumana Haddad, Superman est arabe, essai traduit de l’anglais par Anne-Laure Tissut, Babel
  • Joumana Haddad, Le Retour de Lilith, poème traduit de l’arabe par Antoine Jockey, Babel
  • Joumana Haddad, Le livre des Reines, roman traduit de l’anglais par Arnaud Bihel, Editions Jacqueline Chambon