À l'antenne
Titre
Artiste

#41 – Les violences conjugales

proposée par Karim Lahlu

Diffusée le 14 décembre 2020


#41 – Les violences conjugales
Et pour cause

 
Play/Pause Episode
00:00 / 1:05:02
Rewind 30 Seconds
1X

En plateau :

Marion, de l’association ELLE’S IMAGINE’NT, engagée contre les violences conjugales.

Contexte :

C’est joli au début. C’est toujours joli d’ailleurs. En tous cas on y croit. On se projette. On s’installe.. des enfants pourquoi pas. On est en couple c’est chouette, il me fait rire

Il est sympa notre appartement, on l’a acheté à deux.

Une baffe, la première, une grosse dispute…
C’est rien, ça arrive, tout les couples s’engueulent, on va surmonter ça. Il s’est excusé en plus.

Il m’a promis que ça ne se reproduira plus. Je crois qu’il a compris.

On repart, il est doux quand même, je l’aime aussi… et sans lui, je fais comment ? Je serais en galère. Avec les enfants, notre appartement. Et puis ma famille elle dirait quoi ? Il est tellement apprécié.

Il va changer.

Hier, il m’a dit que j’étais conne, que je ne valait rien; que si je voulais me casser, la porte était grande ouverte…

Mais ce matin, il s’est excusé de nouveau, la pression du boulot, pas facile en ce moment… il m’a dit qu’il avait pris conscience… et puis il m’a dit que c’était de ma faute que je l’ai poussé à bout. Bon j’ai un bleu… ça se voit un peu et en effet je l’ai peut être poussé à bout. Il m’a dit qu’il m’aimait, qu’il ne voulait pas que je le quitte.

Une bousculade, le poing contre le mur, des hurlements, des insultes. Les enfants ont tout entendu.
« Idiote, connasse, tu ne vaut rien sans moi, ton boulot c’est de la merde, tu ne pourras aller nulle part, tu es nulle avec les mômes. »

Il m’avait promis, j’y croyais. Pas une engueulade en 15 jours. Et cette soirée avec les copains c’était chouette. Et puis il y a ces vacances calées avec la famille. On l’aime bien cette maison.

Et comment je vais faire, pas assez d’argent et puis les enfants, ok il s’est excusé, peut être que je devrais le croire, il me dit qu’il m’aime, il avait promit pourtant, il m’a fait mal là.

Je suis peut être conne et puis je suis peut être trop grosse, faudrait que je fasse attention à moi. Ok j’ai pris un peu de poids. Et puis peut être que oui boire un verre après le boulot ce ne se fait pas. Il m’attend à chaque fois, enfin c’est pas tous les soirs quand même mais je les aimes bien mes collègues.
Et puis c’est tellement bien quand ça va… on est trop bien ensemble.

Il m’a appelé beaucoup de fois aujourd’hui pour s’excuser… hier c’était des menaces mais à chaque fois, il s’excuse. À chaque fois…

Je ne sais plus ou j’en suis, je suis perdue, je suis fatiguée, épuisée, j’ai peut être juste besoin d’aide.