À l'antenne
Title
Artist

Accueillir en ville

proposée par La preuve par 7 - Plateau Urbain - Association Aurore

Diffusée le 15 janvier 2020


Accueillir en ville
comme si vous y étiez

 
 
00:00 / 1:34:55
 
1X
 

Organisation :

Modération :

  • Sihem Habchi (Association Aurore)
  • Angèle de Lamberterie et Paul Citron (Plateau Urbain)
Hôpital la Rochefoucauld, Paris 14e
15 janvier 2019

Contexte :

Concurrence accrue pour l’espace au sein des métropoles, ségrégations de toutes sortes, prix élevés de l’immobilier, réticences de certains élus et citadins à l’implantation de populations exclues ou aux revenus modestes dans leur quartier : le droit à la ville reste un concept bien théorique pour une grande partie de la population, que ce soit pour se loger ou pour travailler.

S’ils sont exclus des marchés immobiliers traditionnels, les pauvres, les migrants, les SDFs, mais aussi les travailleurs peu rémunérés -artistes, artisans, travailleurs associatifs- doivent pourtant trouver une place dans la ville. Face à une production urbaine qui exclut souvent les personnes précaires, comment générer des espaces pouvant les accueillir et les intégrer au reste de la ville ? Au sein de l’espace public, de nombreux dispositifs sont destinés à repousser, à éloigner, à empêcher le déroulement d’actes banals et quotidiens : se reposer, se réunir, s’amuser gratuitement… Comment favoriser une ville qui n’échoue pas à inclure les plus pauvres ? Comment faire de la place à des espaces d’accueil, mais aussi de repos, d’échanges, d’inventions, de possibles ?

Dans certains interstices des villes, certains lieux tiers accueillent pourtant des formes de sociabilité et d’hospitalité que l’on retrouve rarement dans les espaces urbains contemporains. Des formes pourtant anciennes mais souvent oubliées de partage de l’espace entre hébergement, activités et possible flânerie survivent dans des lieux associatifs, des sites occupés temporairement de manière formelle ou informelle, des marges urbaines occupées jusqu’à la prochaine évacuation ou mise à l’abri… Rémanences d’une utopique ville partagée vouées à disparaître prochainement? Lieux d’invention de nouveaux modèles sociaux ? Pansements charitables mais inutiles sur la fracture sociale contemporaine ?

Pour cette quatrième séance du séminaire itinérant “Métamorphoses et devenirs des lieux tiers”, organisé par Plateau Urbain, l’Association Aurore, Cause Commune et La Preuve par 7, nous interrogerons la capacité d’accueil et d’hospitalité de ces lieux hybrides, leurs accomplissements, leurs limites, leurs perspectives.

Deux intervenants viendront pour cela partager leur expérience de lieux accueillants, où se mêlent accueil de publics précaires et activités diverses.

  • Aurore Rapin, membre de l’association Yes We Camp, reviendra sur le projet des Grands Voisins, laboratoire de mixité des usages et des publics et de transformation du travail social, qui se tient depuis 2015 dans l’ancien hôpital Saint-Vincent de Paul.
  • Thomas Couderette, militant historique pour le droit au logement, partagera son expérience des projets menés entre autre avec l’Agence Intercalaire qu’il a co-fondée, mêlant hébergement d’urgence et activités associatives, culturelles et sociales dans des bâtiments vacants à Toulouse.

Comment ces lieux et la diversité des publics les habitant favorisent des formes nouvelles d’échange, d’insertion et de travail social ? Comment la mixité des usages accueillis dans ces lieux permet de diminuer le rejet de la précarité en ville ? Comment dépasser le stade expérimental, voir précaire, pour inscrire plus durablement dans la ville les dimensions d’accueil et d’hospitalité de ces lieux tiers ?

Notre itinérance nous conduira cette fois dans le centre d’hébergement d’urgence de La Rochefoucauld, géré par l’association Aurore, dans le 14ème arrondissement de Paris. Cet ancien hôpital accueille provisoirement des places d’hébergement et des artistes en résidence. La séance du séminaire sera suivie du vernissage de l’exposition collective de la Forêt escargot, qui se tiendra dans le jardin du centre d’hébergement.