À l'antenne
Titre
Artiste

#16 – Nos corps sont des forêts (Partie 2)

proposée par Corinne Leconte

Diffusée le 14 septembre 2022


#16 – Nos corps sont des forêts (Partie 2)
Accords aux corps

 
Play/Pause Episode
00:00 / 59:54
Rewind 30 Seconds
1X
Partie 2 : Tout sonne dans la forêt, dans la nuit de la forêt
En plateau : Gabriel Matip, chaman, hypnothérapeute, médecine holistique

À propos

Gabriel Matip est né en Afrique au Cameroun, il nous confie :

(…) dans un monde peuplé de contes et agité d’histoires de sorcellerie et de magie noire. Mon père était destiné à hériter du pouvoir occulte de mes ancêtres et devenir le « chaman » de sa génération. Mais il était trop jeune lorsque la chose se présenta. Enfant, je fus sidéré par la figure du Christ, réveillé de mon sommeil dogmatique à l’adolescence par le marteau de Nietzsche, détaché ensuite de moi-même par le sourire de Bouddha… Et réconcilié à mes Corps par le yoga. Si je devais n’emporter qu’un seul livre sur une île déserte, ce serait Les Yoga sutras de Patanjali.

Gabriel Matip se tourne alors vers autrui à travers l’accompagnement de patients dans les unités de soins palliatifs. De fil en aiguille, la fréquentation de personnes en fin de vie le sensibilise beaucoup, notamment aux questions de la mort, de la présence, aux expériences de mort imminente, au monde des esprits, au Chamanisme péruvien.

Grâce à la prise de conscience des pratiques chamaniques, Gabriel Matip mesure combien il est important de se préparer méthodiquement aux expériences avec les plantes, et combien l’intégration des expériences spirituelles tant sur le plan mental que physique, si toutefois on les dissocie, représente une donnée capitale dans une perspective thérapeutique. C’est ainsi qu’il travaille à mettre en place une prise en charge curative individualisée qui allie la précision de l’hypnose aux profondeurs de la médecine traditionnelle et qu’il construit un centre de soins au nord du Pérou à San Roque de Cumbaza, proche de Tarapoto.

Dans un libre entretien, qui pénètre comme en transe des souvenirs de cérémonies ayahuasqueras, nous évoquons la puissance d’auto-guérison de chacun.e. Nous relativisons le rôle des plantes utilisées pour permettre justement au corps de s’auto-réguler et de produire de lui-même ce dont il a besoin.

Dans cette seconde partie, le libre entretien poursuit son chemin. Gabriel évoque, après les plantes sacrées, et en seconde lecture, certains textes sacrés. Comment par exemple le yoga sutra « Pour le sage tout est douleur » invite à affronter les souffrances de la condition humaine, et poursuivre le chemin de la sincérité : le sage est peut-être celui qui ne nie plus la douleur, et invite au contraire à apprendre à ne plus en avoir peur, peur de manquer, peur de mourir, peur d’aimer… comme possible liberté. Versus les sociétés qui vendent l’anesthésie, le déni, l’oubli, le clivage, la guérison, le miracle, le paradisiaque…

À l’oreille

  • Newen afrobeat & Seun Kuti – Zombie (Fela Kuti)
  • Newen afrobeat – Cantaros
  • Son de los Diablos – Dengue dengue dengue
  • Bendik Giske – High

Lectures et références bibliographiques

  • Antonin Artaud – Voyage chez les Tarahumaras – Extrait de la Lettre à Jean Paulhan – 1936
  • Erich Fromm – L’art d’aimer – 1986 – extrait d’une présentation de Fabrice Midal
  • René Char – Les feuillets d’Hypnos – 1942-43
  • Gabriel Matip – Conte transgénérationnel – inédit
  • Olivier Chambon, psychiatre, psychothérapeute spécialisé dans l’utilisation thérapeutique des états modifiés de conscience – L’éveil psychédélique, comprendre les états élargis de la conscience – 2021. En référence, Radio Cause Commune,Accords aux corps, épisode 09

Sitographie



Sauf mention contraire et autres licences applicables cette œuvre sonore de Cause Commune est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.