À l'antenne
Titre
Artiste

#12 – Éloge du déséquilibre et de l’instabilité

proposée par Corinne Leconte

Diffusée le 25 mai 2022


#12 – Éloge du déséquilibre et de l’instabilité
Accords aux corps

 
Play/Pause Episode
00:00 / 1:29:52
Rewind 30 Seconds
1X

Qu’est-ce que voir ? avec Sylvie Storme

contexte

Ces premiers jours de mai, suite à une première rencontre en mars dans l’émission Corps et graphie intitulée – De la réalité de la terre qui tombe et de l’eau qui échappe des mains (Accords aux corps #5) – Sylvie Storme nous invite sur les pentes de Lyon dans le très charmant Théâtre des Clochards Célestes pour découvrir son travail de sculptrice, d’auteur, d’actrice performeuse puisqu’elle présente L’éloge du déséquilibre et de l’instabilité.

Ce spectacle est une performance en mouvements autour de ses sculptures en bronze, mains, visages, corps fondus dans l’alliage après avoir été modelés dans la terre. Elles montrent. Des mains qui comme l’eau érodent la pierre, des doigts qui regardent l’espace, les vides, les creux et s’y glissent comme des vagues dans une caverne. Elles invitent à voir/sentir, toucher, caresser, effleurer les formes, les textures, les vides, les pleins et leurs développements dans l’espace. Nous relier à tous nos sens et à notre cœur, alors une rencontre vraie est possible. Comment voir en se reliant au monde ? Comment s’engager pas à pas dans un regard plus plein, plus sensible. Voir sans savoir, sans certitude de ce que l’on examine, sans jugement, juste pour recevoir, accueillir ce qui est montré.

En compagnie de Sylvie band, Lorenzo et Laura, les bruits et les sons de la rue aussi font partie de l’entretien improvisé, assis à l’ombre du piano bar qui accueille le public, nous dialoguons… écoutons, lisons des textes de Sylvie Storme, également nous entendons Fabrice Midal parlant du sculpteur Giacometti, extrait de sa conférence « Je-suis-sans-corps-si-je-ne-sais-pas-que-les-arbres-sont-vivants ».

Belle émission, récit de cette aventure collective autour d’une magnifique exposition, d’un chemin de création et d’un très beau livre éponyme.

L’émission a été enregistrée in situ à Lyon autour de l’exposition, performance et film présentés en mai 2022 avec Sylvie Storme, Laura Fautré, Lorenzo Chiandotto. (Collectif et musique univers sonore / Ségolène Neyroud)

À l’oreille

  • John Cage – In a landscape – 1948
  • Anouar Brahem – « Dance with waves » – 2009
  • Anouar Brahem – « The Astounding Eyes Of Rita » – Live at Bucarest – 2012 – première moitié
  • Steive Reich – City life heartbeats boats buoys movement 4
  • Anouar Brahem – « The Astounding Eyes Of Rita » – Live at Bucarest – 2012 – seconde moitié

Texte lus et extraits de conférence

  • Éloge du déséquilibre et de l’instabilité, mouvement de vie
  • Fabrice Midal – extrait de la conférence cours 3 « Je-suis-sans-corps-si-je-ne-sais-pas-que-les-arbres-sont-vivants ».
  • Satprem – La Tragédie de la terre – De Sophocle à Sri Aurobindo – poème du prologue de 1996

Bibliographie

  • Quand voir reste un mystère, voyage au cœur du mouvement – Sylvie Storme – Édition Syllo 1996
  • Éloge du déséquilibre et de l’instabilité, mouvement de vie – Sylvie Storme et Lorenzo Chiandotto – Édition Syllo 2020

Sitographie



Sauf mention contraire et autres licences applicables cette œuvre sonore de Cause Commune est mise à disposition selon les termes de la

Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.